Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les chefs d'établissement

 | 
Jean-François Condette

Deuxième partie. Diriger les établissements secondaires

Conflits d’obédience et de genre. La direction d’un collège féminin en terre de conquête religieuse. Le Séminaire des ursulines de Québec (1639-1710)

Véronique Castagnet-Lars

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image

Lithographie du lycée de Douai par J. Mortreux, milieu XIXe siècle. (AD du Nord, J 634, avec leur aimable autorisation).

« Sous la pression des élites dévotes et de certains évêques, toutes les maisons ursulines existant en France [au début du XVIIe siècle] acceptèrent la clausura ; les nouvelles maisons ursulines furent des cloîtres dès leur fondation [...]. En dépit du compromis du quatrième vœu qui légitimait leurs activités d’enseignement, certaines ursulines continuèrent à combattre la clausura et à réclamer leur indépendance et leur apostolat de missionnaires actives1. »

Parmi ces dernières figures, on trouve sœur Marie de l’Incarnation, religieuse professe du couvent de Tours, première supérieure du « séminaire de Québec ». Grâce à son action, la communauté ursuline de cette jeune colonie française en Amérique du Nord se structure dès 1639 pour pouvoir éduquer les jeunes filles (écolières externes ou pensionnaires), et pour pouvoir participer à l’élan missionnai...

Auteur

Professeur agrégé en histoire, est maître de conférences en histoire moderne à l’université de Toulouse II Le Mirail, chercheur au sein du laboratoire FRAMESPA (UMR 5136). Dans le domaine de l’histoire de l’éducation, elle travaille désormais sur deux thématiques différentes : les questions éducatives au cœur des affrontements confessionnels aux XVIe-XVIIe siècles, et l’éducation au patrimoine.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540