Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les catholiques et le cinéma

 | 
Mélisande Leventopoulos

Troisième partie. La perfectibilité des regards catholiques

Chapitre VII. L’harmonisation des modèles d’intervention cinématographique (1953-1958)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Roxane Hamery a montré en quoi les années 1954-1955 constituent, à l’échelle étatique, un temps de pacification du conflit du cinéma non commercial, porté surtout jusqu’alors par des exploitants inquiets de l’essor des ciné-clubs. L’interdiction faite aux associations de projeter des longs-métrages dont la date de sortie est antérieure aux quatre ans, équivalant à la durée moyenne d’exploitation commerciale des films, contribue pour une part à cet apaisement dès mars 1954. Un an plus tard, un décret qui n’est pas suivi d’effets, entreprend d’autre part d’établir une délimitation qualitative du secteur non commercial, fondée sur le caractère culturel des spectacles projetés. Au sein de l’État, la valeur culturelle du cinéma paraît être ainsi en cours de négociation1. Ce chapitre, qui n’entend pas établir une distinction arbitraire entre les secteurs commercial et non commercial confessionnels aux frontières poreuses, émet cependant l’hypothèse d’une tractation synchronique dans l’Égl...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540