Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les catholiques et le cinéma

 | 
Mélisande Leventopoulos

Troisième partie. La perfectibilité des regards catholiques

La perfectibilité des regards catholiques

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La reconnaissance historiographique de l’émergence d’une « cinéphilie catholique » après-guerre s’est imposée par la force du mythe André Bazin1, qui a pourtant corollairement contribué à minimiser la puissance d’innovation de l’action cinématographique confessionnelle. Car la place exceptionnelle occupée par Bazin – animateur de Travail et culture jusqu’en 1948 et critique, entre autres, à l’Écran français et Esprit – brouille les frontières idéologiques de l’espace cinématographique tout comme elle occulte, ainsi que l’a montré Laurent Le Forestier, les circulations du discours réaliste au sein de la société française de l’après-guerre2. Cela produit l’effet d’un trompe-l’œil heuristique sur le mouvement catholique qui se trouve réduit à une poignée de figures tutélaires3, connues des historiens pour les principales d’entre elles, grâce à leurs contributions aux Cahiers du cinéma fondés en 1951. Explorer le tissu interprétatif catholique dans toute son amplitude sociale implique d...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540