Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les catholiques et le cinéma

 | 
Mélisande Leventopoulos

Deuxième partie. Un collectif de vision militant dans le groupe

Chapitre III. Voir, juger, agir ? (1928-1933)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Moment charnière pour l’histoire du catholicisme aussi bien que pour celle du cinéma, la période allant de 1928 à 1933 voit deux mutations structurelles s’accomplir. Alors que, dans un véritable mouvement d’euphorie, le spectacle cinématographique devient parlant en France1, synchroniquement, le principe de la spécialisation par milieu social de l’action catholique fait tache d’huile. Ainsi naissent, sur le modèle de la JOC, les Jeunesses agricole et étudiante chrétiennes masculines (JAC et JEC), rapidement suivies de leurs homologues féminins2. Au sein de cette action catholique spécialisée, observation, réflexion puis action constituent les trois étapes initiatrices d’un militantisme dont la formation des membres3 devient un préalable à la rechristianisation de la société et qui trouve son expression dans le célèbre mot d’ordre du « voir, juger, agir », décrit par Michel Launay :

« Voir. Le jociste doit apprendre à observer avec précision le décor et les gens au milieu desquels il ...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540