Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les catholiques et le cinéma

 | 
Mélisande Leventopoulos

Deuxième partie. Un collectif de vision militant dans le groupe

Un collectif de vision militant dans le groupe

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’historiographie considère unanimement la période du Front populaire comme un âge d’or du cinéma militant français1. Films de mémoire, d’agit-prop et d’éducation militante, selon la typologie du cinéma du mouvement ouvrier proposée par Tangui Perron2, se multiplient à gauche de l’échiquier politique, au point que la production cinématographique se situe au cœur de la machine propagandiste communiste qui peine néanmoins à trouver des débouchés projectionnistes. Or, les droites ne semblent pas engager le processus de politisation des images animées avec la même vigueur3, malgré l’influence idéologique indirecte qu’elles exercent sur certaines fictions dès 19334. L’invisibilité de l’action cinématographique militante des forces conservatrices et contre-révolutionnaires – malgré tout à nuancer au regard des réalisations des Croix-de-Feu, puis du Parti social français5 – a ainsi conduit l’historiographie à omettre l’existence d’un autre militantisme cinématographique, que tout oppose au...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540