Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les catholiques et le cinéma

 | 
Mélisande Leventopoulos

Première partie. Le cinéma dans le régime d'iconicité catholique

Le cinéma dans le régime d'iconicité catholique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Entre 1895 et la fin des années 1920 en France, un certain nombre d’acteurs sociaux, prenant conscience des potentialités politiques du cinéma, se l’approprient. Avec la création du Cinéma du peuple au sein de la CGT en 1913, le mouvement ouvrier réalise un premier effort dans la production de films militants qui s’interrompt avec la guerre1, sans parvenir à implanter de réseau de projections. La Ligue de l’enseignement réussit quant à elle à mettre en place un circuit de diffusion cinématographique à partir du service de projections fixes dont elle dispose, d’abord scolaire dans l’immédiat après-guerre, puis plus largement éducateur, alimenté par des cinémathèques ministérielles et organisé en offices associatifs régionaux2. Le parti communiste, qui entreprend d’abord une action sur le terrain de la réception (critique cinématographique, parfois manifestations dans les salles de spectacle), crée en outre un groupement cinématographique ouvrier en 1928. Baptisé les Amis de Spartacus...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540