Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Parti socialiste d’Épinay à l’Élysée

 | 
Noëlline Castagnez
, 
Gilles Morin

Troisième partie. Un parti pour changer la vie ?

Le Parti socialiste et la lutte des femmes (1971-1981)

Bibia Pavard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le terrain des liens entre le Parti socialiste et la lutte des femmes a déjà été largement défriché1. Les travaux existants, en science politique et en histoire, concluent à un phénomène paradoxal : une ouverture exceptionnelle du parti d’Épinay à la question des femmes, en comparaison notamment avec la SFIO2 mais aussi avec les autres partis de gauche et d’extrême gauche, ouverture qui pourtant n’empêche pas « un rendez-vous manqué3 ». Cette ouverture découle à la fois d’une raison structurelle, la nécessité de rallier un électorat féminin et d’une raison conjoncturelle, l’émergence d’un fort mouvement féministe autonome. Mais ses limites se trouvent dans l’accès très restreint des femmes aux postes de direction du parti et à des positions éligibles lors des élections. Hélène Hatzfeld conclut ainsi à une intégration ambiguë du féminisme par le PS ne remettant pas en cause « sa forme de parti politique4 ». Autre paradoxe, les féministes des années 1968 « ont négligé les transformati...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540