Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Parti socialiste d’Épinay à l’Élysée

 | 
Noëlline Castagnez
, 
Gilles Morin

Deuxième partie. Le parti socialiste et les autres

« Unitaire pour deux » ? Regards croisés du Parti socialiste et du Parti communiste français

Serge Dandé

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’union est un combat : le titre en forme d’affirmation du livre d’Étienne Fajon1 a la simplicité et la force d’un slogan. L’énoncé est autrement consistant. À gauche, l’union est un thème de propagande, parfois d’agitation, rarement une politique. Ce qui frappe dans l’histoire de la gauche française, c’est précisément la quasi-absence de phases unitaires. Il est ensuite significatif que les rares fois où l’unité se réalise, c’est, au plus, pour quelques dizaines de mois.

Les rapports qu’entretiennent socialistes et communistes en témoignent depuis 1920. La scission de Tours nourrit un ressentiment tenace entravant l’aspiration à l’unité revendiquée jusqu’au seuil des années 1960. La guerre d’Algérie et le retour du général de Gaulle au pouvoir ont alors creusé le fossé entre les deux courants. Cependant, la paix retrouvée et la nouvelle donne institutionnelle rebattent progressivement le jeu politique, la révision de 1962 accélérant la reconfiguration du système des partis ...

Auteur

Doctorant au CHS du XXe siècle, université de Paris 1, UMR-CNRS 8058

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540