Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Parti socialiste d’Épinay à l’Élysée

 | 
Noëlline Castagnez
, 
Gilles Morin

Première partie. Un parti pour conquérir le pouvoir

Les élus départementaux du Parti socialiste (1971-1981)

Gilles Morin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’analyse selon laquelle le socialisme français a toujours été « fragile » a prévalu très longtemps1. Il aurait été insuffisamment représentatif2, avec une base sociale extrêmement réduite comparée à ses homologues sociaux-démocrates et travaillistes du nord de l’Europe. L’absence de liens organiques du mouvement socialiste avec les syndicats et les coopératives était donc soulignée. Mais c’était ne pas tenir compte d’autres facteurs compensatoires. Le comparatisme s’est avéré ici un obstacle à la compréhension de la réalité de l’organisation française. Une série de travaux récents ont relativisé, sans la nier totalement, cette thèse classique qui ne permettait pas d’expliquer le maintien d’une force politique qui aurait été aussi débile – au sens premier du terme – à l’issue de crises spectaculaires et ses renaissances successives – dont celle des années soixante-dix. Trois pistes ont depuis été mises en avant pour comprendre les bases originales d’un mouvement français qui s’avère...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540