Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le gouvernement des évêques

 | 
Bruno Lemesle

Chapitre II. Extension du domaine des peines

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si l’extension des excès est corrélative aux transformations des procédures qui les révèlent, elle l’est aussi à l’aggravation des peines ; seulement, il s’agit d’une aggravation qui se produit selon des modalités plus complexes que ne serait une simple variation sur l’échelle de la sévérité. L’intérêt de ce chapitre sera moins de considérer des peines effectives que les peines énoncées. Car la mention des excès est aussi associée à l’absolution1 ou à la dispense ; il est alors dit que le bénéficiaire est absous ou dispensé bien que son acte soit un excès, voire un grave excès. Comme nous le verrons dans l’analyse de la dispense2, absoudre ou dispenser sont inhérents à un mode de gouvernement qui les inclut ; parce qu’il est intimement lié au principe médicinal de la correction, il prévoit les satisfactions données (notamment par la pénitence) et l’adaptation de principe aux réalités (la dispense) : c’est parce qu’il est ordonné dans l’objectif du salut que les mentions d’exception,...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540