Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Ligue et ses frontières

 | 
Sylvie Daubresse
, 
Bertrand Haan

Troisième partie. À distance de la Ligue : rejet de l'engagement partisan, ralliement intéressé, opposition fervente

Les arts du louvoiement. Les parcours ambigus de quelques acteurs-clés des troubles de la Ligue en Provence (1589-1596)

Fabrice Micallef

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À partir de l’hiver 1588-1589, la Provence est déchirée par l’affrontement entre ligueurs et royalistes. Les villes d’Aix, Arles et Marseille basculent dans le camp catholique, en opposition ouverte au gouverneur royaliste, le sieur de La Valette, allié des huguenots. La situation est bientôt compliquée par une intervention étrangère, celle du duc de Savoie Charles-Emmanuel, d’octobre 1590 à mars 1592, appelé en Provence par certains ligueurs locaux. Les échecs militaires du duc de Savoie affaiblissent la ligue provençale, elle-même minée par les divisons. À partir de l’été 1592, le duc d’Épernon, nouveau gouverneur royaliste, mène une guerre à outrance qui aboutit au délitement du parti catholique. Les principaux chefs de la noblesse ligueuse se rallient à Henri IV à la fin de l’année 1593. Ils sont suivis de près par la municipalité aixoise (janvier 1594). Suite à l’absolution pontificale d’Henri IV, Arles se soumet en octobre 1595. Quant à la ville de Marseille, elle est « réduit...

Auteur

Docteur en histoire, attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’université Paris 1-Panthéon-Sorbonne (Institut d’histoire moderne et contemporaine). Il est l’auteur d’Un désordre européen. La compétition internationale autour des « affaires de Provence » (1580-1598), Paris, Publications de la Sorbonne, 2014, et de plusieurs articles sur l’internationalisation des guerres de Religion.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540