Version classiqueVersion mobile

La forme de la ville

 | 
Stéphane Bourdin
, 
Michel Paoli
, 
Anne Reltgen-Tallon

Quatrième partie. Modèles de référence

La forme de la ville chez Hraban Maur, en passant par Isidore de Séville et quelques autres

Michel Perrin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au cours de sa longue existence, Hraban Maur (v. 780-856) a été successivement moine à Fulda et élève d’Alcuin à Saint-Martin de Tours ; à son retour à Fulda, peu avant la mort d’Alcuin, survenue en 804, il est devenu écolâtre, puis abbé, et a terminé sa carrière comme archevêque de Mayence. Son œuvre à la fois abondante et diverse ne se réduit pas à son activité d’exégète, notamment de l’Ancien Testament. En tant que maître de l’école de Fulda, il a instruit de très nombreux moines (parmi les plus connus, Walahfrid Strabon, Otfrid de Wissembourg, Loup de Ferrières ou encore Gottschalk), et il a été un poète et un expert reconnu en matière de théologie.

Que dit-il donc de la ville et de sa forme ? Pour lui, comme on sait, l’activité de connaissance et d’enseignement a pour première finalité la compréhension de l’Écriture, ce qui est d’abord une question de terminologie et de langue. Aussi un premier détour par l’étymologie est-il nécessaire. On se souvient que l’encyclopédie de Hraba...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search