Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La fin de l'Empire romain d'Occident

 | 
Christine Delaplace

Quatrième partie. 418-455 : l'évolution du rôle des fédérés wisigoths au sein de la Pars Occidentis

Chapitre VIII. 425-455. Les erreurs d’Aetius et du pouvoir impérial occidental

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« If Aetius was the Last of the Romans, it was because he letf nothing to his successors. »
I. Wood, « The End of Roman Britain : Continental evidence and Parallels », in Gildas : New Approaches,
M. Lapidge, D. Dumville (éd.), Woodbridge, 1984, p. 19.

Nous essayerons, dans les pages qui vont suivre, de mettre en évidence la triple erreur de stratégie du pouvoir impérial occidental qui a consisté à soutenir indirectement les Vandales, à avoir dépendu des Huns jusqu’en 439 et à avoir privilégié une défense de la Gaule fondée sur des conceptions géostratégiques obsolètes. Certes vers 440, Ravenne semble enfin comprendre qu’il faut mettre en place un nouveau système de défense de la Gaule, fondé en partie sur une meilleure appréciation des forces respectives des Wisigoths, des Burgondes et des Alains et de leur propre stratégie. Mais le retour en Italie d’Aetius pour toute la décennie suivante et les conflits constants avec la dynastie théodosienne et l’aristocratie itali...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540