Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La fin de l'Empire romain d'Occident

 | 
Christine Delaplace

Troisième partie. 382-418 : le rôle des chefs goths dans les guerres civiles de l'Empire romain

Chapitre V. 407-410. Une armée gothique au service des empereurs et usurpateurs d’Occident

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’usurpation, un phénomène politique majeur

Face à l’emprise de l’historiographie traditionnelle qui a fait des Invasions Barbares du 31 décembre 4061 un événement indépassable de l’histoire de l’Europe, aussi déterminant que la Première guerre mondiale ou le 11 septembre 2001, et face à l’historiographie ethnocentriste plus récente qui confère un rôle quasi messianique aux peuples de la Migration dans la construction du passage de l’Antiquité au Moyen Âge, il est difficile de faire entendre un point de vue radicalement différent et qui dérangerait l’ordre immuable de la causalité historique. Difficile à entendre et à faire admettre, car il bouleverse les idées reçues et les inconscients collectifs et qu’il oblige à reconsidérer une histoire politique pour un siècle où les explications catastrophistes semblaient suffire en elles-mêmes à tout expliciter.

N’étaient le témoignage de saint Jérôme et le succès philosophique pluriséculaire de la Cité de Dieu de saint Augus...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540