Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La fin de l'Empire romain d'Occident

 | 
Christine Delaplace

Troisième partie. 382-418 : le rôle des chefs goths dans les guerres civiles de l'Empire romain

Chapitre IV. 382-407. Une armée au service du pouvoir impérial, entre Orient et Occident

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’évolution des tribus gothiques après 382

Pour décrire la stratégie des Goths jusqu’à leur installation en Aquitaine en 418, il faut avoir préalablement défini la position que l’on entend prendre, en tant qu’historien, sur l’identité à conférer à cette entité dans le dernier quart du IVe siècle. Selon que l’on opte pour telle ou telle définition, va découler l’ensemble des propositions et démonstrations concernant les cadres exacts de l’intégration des Goths dans la société romaine, la nature du pouvoir de leur chef Alaric, la nature des desiderata formulés auprès des autorités romaines au gré des événements des décennies 390-410, la nature de l’établissement de 418 et du royaume wisigoth par la suite. Il est donc nécessaire de prendre position dans le débat, très récemment réactualisé, concernant la théorie de l’ethnogenèse des peuples de la Migration que nous avons présentée dans la Première Partie1.

La principale difficulté que nous rencontrons ici est de pouvoir cerner exactement...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540