Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La fin de l'Empire romain d'Occident

 | 
Christine Delaplace

Troisième partie. 382-418 : le rôle des chefs goths dans les guerres civiles de l'Empire romain

382-418 : le rôle des chefs goths dans les guerres civiles de l’Empire romain

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Certains historiens ont pris l’habitude de désigner cette période comme étant celle de la « migration de 40 ans ». Entre la demande faite à l’empereur Valens par certains chefs goths de les laisser s’installer au-delà du Danube à l’intérieur de l’Empire romain et le moment où les Goths de Théodoric Ier s’établirent en Aquitaine, soit entre 376 et 418, deux générations se succèdent et pour beaucoup d’historiens, cette phase de l’histoire du peuple goth fut décisive. Plus encore, pour certains, c’est le moment où s’affirme la nation gothique, où le peuple goth achève son ethnogenèse et où une migration lente de plusieurs siècles se termine et semble n’avoir eu pour finalité ultime que la création définitive d’un royaume sous l’égide d’un roi fondateur.

Il y a lieu d’être circonspect devant un tel déterminisme historique. Avant d’être un peuple ou une nation, les Goths des deux dernières décennies du IVe siècle forment d’abord des armées de soldats qui monnaient leur professionnalisme m...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540