Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La fin de l'Empire romain d'Occident

 | 
Christine Delaplace

Deuxième partie. Les traditions diplomatiques de l'Empire romain. Les héritages (jusqu'en 382)

Chapitre III. Traités et réalités des rapports de force au IVe siècle apr. J.-C.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une terminologie de la République, un usage de l’Antiquité tardive

Comme pour d’autres domaines d’études concernant les sociétés antiques et médiévales, la difficulté que l’on rencontre ici provient de l’immuabilité du vocabulaire utilisé. Les termes, foedus, pax, pactio, sponsio, deditio, amicitia sont invariablement les mêmes, du Ve av. J.-C. jusqu’au Ve siècle apr. J.-C. et au-delà. Il faut donc analyser le sens de ce vocabulaire dans la réalité politique et militaire de Rome pour chacune des périodes, République, Principat, Antiquité tardive afin de dégager des évolutions de situations et donc de sens. Il faut aussi se demander pourquoi ce vocabulaire n’a pas changé et si cette permanence terminologique ne traduit pas en fait une position idéologique immuable de Rome à l’égard de la puissance étrangère ou de l’« Autre ».

Exception romaine et absence de droit international dans l’Antiquité : les fondements d’un discours juridique

La question d...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540