Version classiqueVersion mobile

La fin de l'Empire romain d'Occident

 | 
Christine Delaplace

Deuxième partie. Les traditions diplomatiques de l'Empire romain. Les héritages (jusqu'en 382)

Chapitre II. Le régime des relations internationales

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le rôle de l’empereur sous le Principat et l’absence de relations internationales

L’empereur joua, à partir d’Auguste, un rôle essentiel dans la mise en place de la politique étrangère de l’Empire romain. Comme l’empereur conduisait seul les discussions avec les envoyés étrangers, le caractère oral de ces entretiens explique que l’on ait conservé peu d’archives et de témoignages précis de la politique extérieure menée à Rome. Des lettres impériales envoyées aux rois des états clients, il ne reste rien. Si l’on ajoute à cela l’influence de l’idéologie de la Pax romana qui établissait une image idéale des relations de Rome avec le monde extérieur, également transmise par l’iconographie triomphante des monnaies et des reliefs sculptés, il est concevable que l’on ait pu en conclure qu’il n’existait pas de relations internationales sous le Haut-Empire. Pourtant, il est indéniable que le Sénat a maintenu un certain nombre de ses prérogatives, que cela soit dans le domaine de la ré...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search