Version classiqueVersion mobile

La fin de l'Empire romain d'Occident

 | 
Christine Delaplace

Deuxième partie. Les traditions diplomatiques de l'Empire romain. Les héritages (jusqu'en 382)

Les traditions diplomatiques de l’Empire romain

Les héritages (jusqu'en 382)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’absence de toute représentation diplomatique permanente dans les cités grecques a durablement influencé les pratiques des relations internationales dans le monde romain. Le rôle assigné à la personne désignée ponctuellement comme ambassadeur est de ce fait toujours rattaché à une période de crise ou du moins de relations intenses que les sources mettent en évidence tout en laissant dans l’ombre une diplomatie ordinaire qui existe cependant, même si les sources n’en consignent pas les actes. Cette absence de représentation permanente entraîne une carence documentaire qui explique la pénurie de travaux sur la question.

L’idée longtemps admise que l’Empire romain n’avait pas de relations internationales une fois la Pax romana établie n’a pas non plus favorisé les recherches dans ce domaine. La remise en cause de l’image statique de l’impérialisme romain et les débats nombreux qui se sont engagés à partir des années 1975 à ce sujet ont permis de faire surgir un certain nombre de lignes...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search