Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La cour sous l'empereur Claude

 | 
Anne-Claire Michel

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans Les classes sociales dans l’empire romain, J. Gagé nie l’existence de la cour impériale avant l’époque des Sévères : « Avons-nous le droit de parler d’une cour impériale ? – Tardivement seulement, et c’est bien un des points où la différence est grande, dans les rapports avec l’aristocratie et les classes bourgeoises, entre le pouvoir impérial (du Haut-Empire) et le pouvoir monarchique des États d’Ancien Régime. […] Il n’y a pas eu de Cour impériale proprement dite, au moins avant le temps des Sévères, en ce qu’il n’y a pas eu de particuliers, d’origine clarissime, vivant en permanence et avec leurs familles auprès du prince et sur ses subventions1. » La cour de Louis XIV a ici un poids archétypal : ses caractéristiques principales sont érigées en modèle et c’est au nom de celui-ci que J. Gagé refuse de parler d’une cour avant l’Antiquité tardive.

Toutefois, le terme aula est employé dès l’époque de Claude par Sénèque, dans le De ira2, pour désigner l’entourage de Caligula. L’ét...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540