Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Bataille

 | 
Franck Mercier
, 
Yann Lagadec
, 
Ariane Boltanski

« Faire bonne guerre ». Idéal chevaleresque, comportements guerriers et régulation sociale dans la bataille de Dreux (1562)

Benjamin Deruelle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis l’échec du colloque de Poissy en septembre 1561 et l’édit de janvier 1562, les positions catholiques et protestantes se sont radicalisées. La politique de tolérance religieuse de Catherine de Médicis s’efface devant la guerre ouverte par le massacre de Wassy, le coup de force du Triumvirat et le soulèvement protestant. Forts de la prise d’Orléans, du soutien d’Élisabeth d’Angleterre1, mais aussi des troupes arrivées d’Allemagne et du sud du royaume, Condé et Coligny marchent sur Paris et installent leur armée dans les faubourgs sud de la capitale. Après une semaine de négociations infructueuses, ils lèvent le camp le 8 décembre et prennent la direction de Chartres puis de la Normandie talonnés par les catholiques. Onze jours plus tard, les deux armées se font face sur la plaine qui s’étire au sud-est de Dreux entre les villages d’Épinay, de Blainville et de Nuisement ; à la faveur de la nuit, Montmorency y a disposé ses hommes. Pendant deux heures les deux armées se font face...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540