Version classiqueVersion mobile

L'arrestation

 | 
Pierre Prétou
, 
Frédéric Chauvaud

Troisième partie. Pratiquer l'arrestation

L’art délicat de l’empoignade. Pratiques de l’arrestation dans la gendarmerie du XIXe siècle

Arnaud-Dominique Houte

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Existe-t-il une manière républicaine d’arrêter les contrevenants ? La poigne du gendarme se fait-elle, sinon plus douce, du moins plus respectueuse, en démocratie ? Longtemps négligées, ces questions sont au cœur des profonds renouvellements qui enrichissent, depuis le début des années 2000, l’histoire de la police1 et de la gendarmerie2. De plus en plus attentifs aux aspects matériels des procédures judiciaires3, les historiens ont beaucoup à gagner à s’arrêter sur les formes concrètes des opérations policières qui permettent d’évaluer, non seulement le degré de professionnalisme des forces de l’ordre, mais aussi l’incorporation (ou non) des valeurs libérales et démocratiques. Suivant les propositions désormais classiques de Jean-Marc Berlière, on peut ainsi distinguer le maintien de l’ordre républicain, qui privilégie la fin aux moyens, du maintien républicain de l’ordre, qui insiste sur l’emploi de procédés conformes aux règles de droit et à l’exigence morale d’un régime qui se v...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search