Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'arrestation

 | 
Pierre Prétou
, 
Frédéric Chauvaud

Troisième partie. Pratiquer l'arrestation

Introduction

Frédéric Chauvaud et Pierre Prétou

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Qu’est-ce qu’une arrestation réussie ? S’emparer d’un suspect ne suffit pas toujours à valider l’usage licite de la violence exercée à son encontre. Et la justice de peiner à s’accommoder de cette violence initiale. En effet, que l’arrestation soit planifiée ou immédiate face à une flagrance, le résultat des moyens engagés pour la protection de l’ordre public peuvent choquer. La capture des hommes nécessite une forme d’approbation collective qui fait donc de l’arrestation un premier acte discursif qui pèse sur l’ensemble d’une procédure judiciaire : la disproportion de la force déployée, le sang qui coule, l’émeute, ou encore la bavure, disqualifient un fait de police et, partant, engagent la vérité de l’enquête et l’issue judiciaire d’une affaire. Du Moyen Âge à nos jours, les exemples de réversibilité des récits de prises de corps à des fins judiciaires saisissent le regard historique : l’on y constate des échecs remarquables, qui tous ont pleinement participé à l’élaboration hist...

Auteurs

Professeur d’histoire contemporaine, université de Poitiers. Centre de recherche interdisciplinaire en histoire, histoire de l’art et musicologie, EA 4270.
Maître de conférences en histoire du Moyen Âge, université de La Rochelle. Littoral, environnement et sociétés, UMR 7266.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540