Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Figures de dieux

 | 
Francis Prost
, 
Valérie Huet
, 
Sylvia Estienne
, 
et al.

Deuxième partie. Voir les dieux, penser le divin

Penser les images des dieux païens au tournant du IIIe siècle. Les réflexions d’Arnobe sur les statues divines (Contre les Gentils, VI, 8-26)

Caroline Michel d’Annoville

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À partir de la fin du IIe siècle, la statue devient un élément essentiel dans les réflexions portant sur la nature des dieux païens1. Donnant forme au divin, la statue fait l’objet de considérations sur sa matérialité et sa valeur religieuse, nourrissant chez les auteurs chrétiens une critique, parfois virulente, de la religion traditionnelle. Arnobe, rhéteur à Sicca Veneria en Afrique proconsulaire, est l’un de ces chrétiens2. C’est dans l’avant-dernier chapitre de son ouvrage condamnant les pratiques païennes, le livre VI du Contre les Gentils, écrit au tournant du IIIe siècle, peut-être durant les persécutions chrétiennes, que l’auteur s’interroge sur les représentations des dieux, la pertinence d’une effigie à leur image et l’usage de leurs statues dans le culte païen3. Le problème des images divines avait déjà été posé par les auteurs grecs et latins, souvent de façon isolée, et c’est à partir de la fin du IIe siècle que les considérations sont plus développées et le ton plus v...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540