Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Entre mer et ciel

 | 
Philippe Hroděj
, 
Marie-Christine Michaud

Troisième partie. Représentations et discours

45 días y 30 marineros de Norah Lange : vers un voyage de la rupture

Julien Roger

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le thème du voyage transatlantique, dans la culture et la littérature hispano-américaines, est une constante. Dès la conquête de l’Amérique, ce cordon ombilical permet d’alimenter la province en hommes. Comme le rappelle Bernard Lavallé1, ce trafic est régulé par la Casa de Contratación, créée en 1503, depuis Séville avant son transfert à Cadix en 1717. La Casa de Contratación a autorité sur la constitution des équipages, la conformité des navires, le filtrage de l’émigration et la perception des taxes. Elle délivre une licencia de embarque, une sorte de passeport à destination des nobliaux et des cadets, pauvres, qui voient dans le départ pour l’Amérique une possibilité d’élévation sociale. Plus tard, un véritable monopole est institué, puisque les ports de Séville, Sanlucar de Barrameda et celui de Cadix reçoivent le monopole du commerce. Pour éviter les pirates et les corsaires, la navigation se fait en convoi en 1543. Ce monopole rigide, malgré tout contourné par la contrebande,...

Auteur

Maître de conférences, université Paris IV-Sorbonne, Institut d’Études Hispaniques, ancien élève de l’ENS de Fontenay Saint-Cloud et agrégé d’espagnol.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540