Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Entre mer et ciel

 | 
Philippe Hroděj
, 
Marie-Christine Michaud

Deuxième partie. Les rouliers des mers

Parcours et détours des navires vers les îles d’Amérique dans la première moitié du XVIIe siècle

Éric Roulet

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Les premiers établissements fondés par les Français dans les Petites Antilles (Saint-Christophe, la Martinique et la Guadeloupe) dépendent étroitement durant la première moitié du XVIIe siècle de l’approvisionnement venant de la métropole1. Ils ne produisent pas ou peu de vivres et ont besoin d’objets manufacturés (outils, armes, vêtements). La sûreté de la liaison transatlantique est donc essentielle à leur survie et à leur développement. La route des Îles ouverte par Christophe Colomb est bien connue des capitaines de navires et des pilotes français qui la fréquentent depuis le XVIe siècle, mais elle demeure dangereuse et est parsemée d’embûches, ce qui les conduit à modifier leur itinéraire au risque parfois d’affronter de plus grands dangers encore. Mais quelles difficultés ont rencontrées les capitaines pour justifier de tels changements ? Dans quelle mesure les aléas de la navigation vers les Îles influent-ils sur les débuts de la colonisation française entreprise sous l’autor...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540