Version classiqueVersion mobile

Entre Islam et Chrétienté

 | 
Stéphane Boissellier
, 
Isabel Cristina Ferreira Fernandes

Deuxième partie. Fortifications, fronts pionniers et défense en Péninsule ibérique chrétienne

La frontière avec le royaume de Grenade : territoire et ligne de démarcation (XIVe et XVe siècle)1

José Enrique López de Coca Castañer

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Avec la consolidation du royaume de Grenade, durant la seconde moitié du XIIIe siècle, la frontière entre la Chrétienté et l’Islam, dans la péninsule Ibérique, se stabilise, elle cesse d’être mobile et, par conséquent, imprécise. Cela n’exclut pas cependant de petits réajustements, outre quelques autres modifications importantes consécutives surtout aux conquêtes d’Algeciras et Antequera. Ceci étant, si les zones par lesquelles passaient les frontières successives entre la Castille et l’émirat nasride ont été connues de tout temps, la délimitation exacte de leurs bornes a souvent échappé aux historiens.

Je me propose donc de montrer comment la frontière avec le royaume de Grenade a été délimitée par des jalons, des bornes ou par des accidents naturels très concrets, qui marquaient la délimitation, et qui auraient pu sur une carte être le reflet de la ligne qui formait la séparation entre les deux états. En théorie, du moins, car, de chaque côté de cette ligne, il y a eu des franges t...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search