Version classiqueVersion mobile

Entre Islam et Chrétienté

 | 
Stéphane Boissellier
, 
Isabel Cristina Ferreira Fernandes

Première partie. L'organisation des frontières arabo-musulmanes face à la reconquête et aux Croisades

La Syrie côtière, frontière et interface entre Byzantins, croisés et musulmans du Xe au XVe siècle

Benjamin Michaudel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

La Syrie côtière a joué un rôle clef dans l’évolution politique, militaire mais également architecturale du Proche-Orient médiéval, occupant à la fois les fonctions de frontière fortifiée entre les territoires musulmans et les possessions latines et byzantines, mais également d’interface ayant contribué au développement des échanges commerciaux, économiques, et techniques entre Orient et Occident, et plus particulièrement à la diffusion des techniques de construction militaire à travers la fondation d’une soixantaine de positions fortifiées entre les Xe et XVe siècles.

Cette vaste région correspond au prolongement côtier de la Syrie dans ses frontières actuelles (figure 1), bornée naturellement au nord par la vallée du Nahr al-Kabīr al-Šamālī, principale voie de circulation entre Alep et la côte, au sud par la vallée du Nahr al-Kabīr al-Ğunūbī, principale voie de circulation entre Homs et les villes côtières de Tripoli et de Tartous, à l’est par la plain...

Auteur

Massachusetts Institute of Technology

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search