Version classiqueVersion mobile

Droits des enfants au XXe siècle

 | 
David Niget
, 
Yves Denéchère

Troisième partie. Protection et soin

Le soutien à la parentalité au prisme de l’« intérêt de l’enfant » en France

Jessica Pothet

Résumé

Le soutien à la parentalité compte parmi les politiques publiques émergentes en France. En effet, nombreuses sont les politiques publiques à se saisir du statut de parent comme régulateur des problématiques dont elles ont la charge, se référant au principe de l’« intérêt de l’enfant ». La notion d’« intérêt de l’enfant » de par sa polysémie constitue une norme féconde d’une part pour l’institutionnalisation d’une politique aux orientations divergentes et aux contours encore flous, d’autre part pour la normalisation des mœurs familiales. La présente contribution s’attache à examiner ces différents aspects au travers d’une monographie du Comité national de soutien à la parentalité.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les années 1990 voient en France le fait parental prendre une importance majeure dans le discours social et politique. Si cette attention portée au « fait parental » correspond à la constitution d’un problème public nouveau1, au-delà, des observateurs analysent un possible changement de paradigme à travers l’avènement du « parentalisme ». Ce néologisme recouvre alors l’idée d’un parent que les politiques publiques n’hésitent plus à « interpeller », tant elles appréhendent ce statut comme un instrument de gestion sociale2. Cette « montée en charge » du parent se justifie notamment en référence à l’« intérêt de l’enfant », voire à l’« intérêt supérieur de l’enfant ». Procède ensuite de cet appel à la parentalité, la nécessité de mieux outiller le parent, de le réassurer, voire de le réarmer ; telle est la déclinaison des ambitions affichées par les politiques de soutien à la parentalité. Enfin, l’émergence du soutien à la parentalité ne s’impose pas qu’à la faveur de l’enfant et d’un ...

Auteur

Doctorante en sociologie à l’université de Savoie, au sein du laboratoire LLSETI. Sa thèse porte sur la fabrique politique du « soutien à la parentalité », considérant tant les processus de construction normative que cette politique émergente engage pour l’action publique, que les pratiques professionnelles hétérogènes en direction des parents qui en émanent. Intégrant l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme dans le cadre d’un contrat doctoral CIFRE (2011-2014), elle participe à la conduite et à l’évaluation d’une expérimentation nationale articulant soutien à la fonction parentale et formation aux compétences de base et de son essaimage.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search