Version classiqueVersion mobile

Droits des enfants au XXe siècle

 | 
David Niget
, 
Yves Denéchère

Première partie. Le droit à l'histoire

Self-Motivated Humanitarianism? The Study of the Evacuation of Belgian and French Children to Switzerland (1941-1945)

Chelsea Sambells

Résumé

Bien que les enfants, en temps de guerre, soient considérés comme dépendants et vulnérables, ils jouent en même temps un rôle politique et national, les distinguant d’autres victimes de la guerre. Les évacuations ont été une méthode fréquemment utilisée pour protéger les enfants, pour défendre la vitalité future de l’État. De 1941 à 1945, les gouvernements britannique, allemand et suisse ont collaboré pour évacuer environ 60 000 enfants belges et français vers la Suisse pour des périodes de trois mois de répit. Quoique la souffrance des enfants belges et français a été donnée comme la raison de l’intervention active de ces gouvernements, d’autres motivations étaient dépendantes des politiques nationales, chaque acteur agissant pour dans son propre intérêt et pour faire avancer son propre agenda. Paradoxalement, l’effort réalisé pour protéger ces enfants et pour promouvoir leurs droits était mis en œuvre sans grand égard pour les enfants eux-mêmes. Malgré le fait que ces enfants ont été relégués à un rôle secondaire vis-à-vis les intérêts nationaux, ils ont été les premiers bénéficiaires de cette intervention humanitaire.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

By mid-1940, as Western Europe fell to the invading German forces, and children began to acutely suffer under occupation, pressure mounted on governments and organizations to implement large-scale relief operations and transnational evacuations. Children, the most dependent and vulnerable population group exposed to war, possessed national and political significance because they represented the vitality of the future state. The country that saves its children simultaneously ensures the success and longevity of the nation. Not only did the devastation of the Second World War bring significant attention to the rights of the child, but also to the governments meant to protect them. However, these nations were not solely motivated to selfless humanitarian acts by the simple desire to “save the children” but often by less innocent incentives, which promoted their own national interests and advanced their own agendas.

From 1941 to 1945, the British, German and Swiss governments implemented...

Auteur

Chelsea Sambells a débuté sa carrière académique en sciences de la communication, étudiant le rôle de la rhétorique politique et de la propagande pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle est titulaire d’une licence et d’un master de l’université de Calgary. Depuis, elle s’est engagée dans les études historiques, avec un master consacré à l’histoire de la Seconde Guerre mondiale à l’université d’Édimbourg, qu’elle poursuit avec un doctorat consacré à cet épisode largement méconnu de l’évacuation des enfants belges et français vers la Suisse (1941-1945). Elle porte son attention sur deux questions en particulier : les motivations des gouvernements en guerre et leur mode de communication ; les enjeux et effets de la guerre sur les opérations humanitaires à l’égard des enfants.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search