Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Combattre et gouverner

 | 
Bertrand Fonck
, 
Nathalie Genet-Rouffiac

Troisième partie. Guerre et gouvernement monarchique

Le rôle politique des officiers généraux (XVIIe siècle-Révolution)

Fadi El Hage

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si la guerre est, comme l’a dit Clausewitz, « la continuation de la politique par d’autres moyens », les officiers généraux en furent l’un des acteurs majeurs, tant dans le domaine strictement militaire que politique. Le rôle politique des officiers généraux aux XVIIe et XVIIIe siècles ne doit pas être perçu de la même manière que durant l’histoire contemporaine, qui a vu l’accession au pouvoir de maréchaux (Mac-Mahon, Pétain) ou de généraux (De Gaulle). La figure du roi était supérieure et les officiers généraux agissaient en prenant compte de celle-ci. L’ambition et les fonctions politiques des généraux étaient limitées et ne laissaient aucune ouverture vers le « césarisme », qui n’était aucunement dans les mentalités de l’Ancien Régime1.

Le rôle des officiers généraux évolua, à l’instar de la monarchie française et de ses institutions. La dynastie des Bourbons fixa définitivement la hiérarchie militaire qui permit de réguler l’organisation de l’armée, notamment celle des officiers...

Auteur

Docteur en Histoire, est chercheur associé à l’Institut d’histoire moderne et contemporaine, professeur de lettres-histoire au lycée François Rabelais de Dugny, chargé de cours à l’IUT de Saint-Denis, membre de plusieurs sociétés savantes, de la Commission française d’histoire militaire et du Comité des archives de la Défense. Il a soutenu en 2010 une thèse sur les maréchaux de France à l’époque moderne, qui a obtenu le prix d’histoire militaire l’année suivante et a été publiée sous le titre d’Histoire des maréchaux de France à l’époque moderne (Nouveau Monde/DMPA, 2012). La même année a paru une biographie du maréchal de Villars intitulée Le Maréchal de Villars. L’infatigable bonheur (Belin, 2012). Fadi El Hage a également publié une vingtaine d’articles et contributions consacrés à l’histoire institutionnelle, politique et militaire de la France moderne, du XVIe siècle au Premier Empire.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540