Version classiqueVersion mobile

Cesare Beccaria

 | 
Michel Porret
, 
Élisabeth Salvi

Deuxième partie. Légalité et liberalisme

Usages de Cesare Beccaria dans les Archives de l’anthropologie criminelle (1886-1914)

Marc Renneville

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Quelle est l’influence de Beccaria dans le champ de l’anthropologie criminelle ? Cette question suppose un changement d’échelle de perception, car en recherchant les signes d’une présence de Beccaria sur le terrain de l’anthropologie criminelle, il faut moins rechercher la discussion argumentée de ses thèses que traquer les citations de son œuvre. Habituellement, on oppose frontalement l’anthropologie criminelle et le projet beccarien. Le mouvement complexe et évolutif de l’anthropologie criminelle est souvent réduit à l’œuvre de Lombroso. D’un Cesare à l’autre, les deux patronymes suffiraient à marquer une radicale opposition entre deux conceptions opposées de la justice criminelle et du droit de punir. Si ce lieu commun ressort de l’historiographie contemporaine et de certains manuels de criminologie, il resurgit périodiquement dans les controverses sur les politiques pénales sécuritaires. Beccaria et Lombroso seraient alors les figures éponymes de deux modèles incommensurables. S...

Auteur

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search