Desktop versionMobile version

La Radio en langue bretonne

 | 
Ronan Calvez

Remerciements

Index terms

Geographical index :

France

Full text

Il faut beaucoup de chaos en soi pour accoucher d’une étoile qui danse
Nietzsche

1S’il est vrai que les paroles ont des ailes, je me hâte de confier mes remerciements à l’écriture. Cet ouvrage est la version abrégée d’une thèse de doctorat soutenue le 18 décembre 1999 : je l’ai principalement amputée des annexes que les lecteurs curieux pourront consulter à la bibliothèque du CRBC ou dans les bibliothèques universitaires.

2Si je ne suis pas devenu tout à fait un « damné de la thèse », c’est en grande partie grâce à Yves Le Berre qui a accepté de diriger cette recherche : j’ai constamment bénéficié de son soutien et de son attention. Qu’il soit ici chaleureusement remercié. Les membres du jury ont été parmi les premiers à me faire part de leurs remarques : mes plus vifs remerciements à Fabrice Bouthillon, Fañch Broudic, Francis Favereau, Jean Le Dû et Philippe Martel.

3C’est pour moi un devoir bien agréable de marquer ici toute la reconnaissance que je dois à Mme Hélias qui a fait preuve d’une affabilité et d’un désintéressement remarquables ; à Charles Le Gall qui a toujours témoigné d’une ouverture d’esprit et d’une gentillesse rares ; à Maurice Le Nan qui m’a si patiemment fait profiter de sa mémoire et de son riche passé ; à Fabrice Le Ruz dit Kahotig qui m’a aidé à tracer nombre de ces sillons ; à Fañch Morvannou qui m’a appris ce qu’écrire veut dire ; à Fañch Roudaut qui m’a suggéré d’explorer le champ radiophonique. Je n’aurais garde d’oublier dans ces remerciements toutes les personnes qui ont contribué, de près ou de loin, à la bonne réalisation de ma recherche. Je pense notamment à Nelly Blanchard, Simone Cadalen, Sébastien Carney, Hélène Gombert, Chantal Guillou, Christian-J. Guyonvarc’h, Annie Le Berre, Yves Le Gallo, André Le Mercier, Ivona Martin, Marie-Rose Prigent, Arlette Roudaut et tout le personnel du CRBC. Une fois soutenue, cette thèse a été lue par quelques personnes qui m’ont fait part de leurs critiques, de leurs remarques et de leurs réflexions : merci à Sébastien Calvez, Michel Denis, Maryvonne Derrien-Carney, Bruno Isbled, Roger-Ronan Le Prohon et Françoise Morvan.

4Ma reconnaissance toute spéciale au clan Calvez qui m’a toujours soutenu.

5Choa dac’h Phanie : « Ho noz a lugernas em deiz… »

© Presses universitaires de Rennes, 2000

Terms of use: http://www.openedition.org/6540

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search