Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Victorien Sardou

 | 
Isabelle Moindrot

Table des matières

Isabelle Moindrot

Avant-propos

1 – Victorien Sardou et l’art du théâtre

Florence Naugrette

L’héritage dramatique

Réécrire n’est pas plagier
Les grands maîtres classiques
L’héritage du drame bourgeois et de la comédie
Motifs shakespeariens
Sardou romantique ?
Marion Chénetier-Alev

Les langues populaires

De Madame Angot à Madame Sans-Gêne
Madame Sans-Gêne : une Angot inversée
De la transcription des parlers populaires à l’invention stylistique
L’écriture de la vitesse
Pascal Jouan

Sardou et le mélodrame romantique

Syncrétisme dramaturgique
Rémanence de la structure actantielle
L’héritage du spectacle romantique
Sophie Lucet

L’émotion de l’Histoire

Révolution
Dénégation
Exaltation
Indignation
Réconciliation
Odile Krakovitch

Sardou et les femmes

Les « taches noires » : les héroïnes passionnées et les dévotes hypocrites
Trois modèles de femme idéale, trois rôles écrits pour Réjane : Lydie (Marquise), Catherine (Madame Sans-Gêne), Paméla (Paméla, marchande de frivolités)
Conclusion
Patrick Besnier

Sardou et ses interprètes masculins

Les débuts
La Comédie-Française et Coquelin
Les Berton
Lucien Guitry et Félix Galipaux
De Max

2 – Victorien Sardou et les dramaturgies musicales

Pauline Girard

Les musiques de scène

Les difficultés de l’enquête
L’évolution de la musique de scène de 1850 à 1910
Quelles musiques pour les pièces de Sardou ?
Les fonctions des musiques de scène
Un usage propre à Sardou ?
Hervé Lacombe

Théâtralité et « opératicité »

Sardou et l’opéra
L’esthétique sardovienne et le grand opéra
Un « théâtre purement dramatique »
Débats esthétiques autour de La Sorcière
La fin d’un monde
Patricia Rondet

Patrie ! de Sardou à Paladilhe

Le drame Patrie ! : « un magnifique sujet d’opéra »
Du théâtre à l’opéra : la mise en relief de la puissance expressive du drame
Albert Gier

Les coups d’état d’âme Sardou et l’opéra italien

Fédora / Fedora
La Tosca / Tosca
Madame Sans-Gêne
Chantal Cazaux

« Son Tosca ! » Tosca et ses interprètes

« Come la Tosca in teatro » : l’héritage de Sarah Bernhardt
« Floria Tosca, célèbre cantatrice » : la cristallisation du personnage lyrique
« Vissi d’arte, vissi d’amore » : un mythique horizon d’interprète
Olivier Bara

Victorien Sardou et l’opéra-comique

Sardou dans l’histoire de l’Opéra-Comique
La marque de Sardou librettiste
Sardou et les lois du demi-caractère
Stefan Schmidl

À la viennoise. Sardou et l’opérette viennoise

De Patrie ! à Schottenfeld
Sardou vu par Richard Genée
Entre Sardou et Schnitzler : Victor Léon
Les opérettes viennoises d’après Sardou dans les années 1930

3 – D’un art à l’autre

Joël Huthwohl

Victorien Sardou dans les collections de la Comédie-Française et de la Bibliothèque nationale de France (département des Arts du spectacle)

À la Comédie-Française
Première étape : de l’idée de programmer à la décision de le faire
Deuxième étape : le comité de lecture et la censure.
Troisième étape : la préparation du spectacle
Quatrième étape : la représentation
Cinquième étape : témoignages et réception
À la Bibliothèque nationale de France
Collection Rondel
Iconographie
Archives du XIXe siècle
Archives du XXe siècle
Programmes et affiches
Costumes
Jean Louis Gaillemin

Victorien Sardou médium

Alain Carou

Victorien Sardou en films : passage des Alpes et retour (1908-1940)

La Tosca de Sarah modèle invisible du « film d’art » français
Le défi italien
Le « film international », un mode de réappropriation
Françoise Zamour

De Sardou à Lubitsch : du vaudeville mélancolique à la comédie du remariage

Une rencontre féconde
Une comédie en crise
Vers une nouvelle comédie, l’horizon du remariage
Un pessimisme invincible
Sylvie Humbert-Mougin

Sardou à l’antique

Quelle antiquité ?
Archéologie et théâtre : la reconstitution et sa mise en procès
Les jeux de l’anachronisme
Guy Ducrey

Le gastronome au théâtre

De quelques figures
Destins de gastronomes
Olivier Goetz

Le Baron de Batz ou les limites de l’art

Ange Galdemar, le collaborateur
Argument
Le chant du cygne de Victorien Sardou
Le chef-d’œuvre malade
La cuisine du spectaculaire : Le choix des héros et le goût des énigmes
L’écriture du spectaculaire
Les objets comme acteurs
Conclusion

4 – Sardou partout

Jean-Claude Yon

Sardou, le théâtre, l’argent et l’industrie

Les recettes merveilleuses de Victorien Sardou
Un maître du commerce théâtral
Aline Marchadier

Victorien Sardou et la politique

Portrait de l’homme politique
La place des femmes
La politique comme théâtre
La représentation des partis et régimes politiques du XIXe siècle
Des utopies politiques
Hélène Maurel-Indart

Mes plagiats ! de Victorien Sardou

Sardou, une cible d’accusations idéale
Un argumentaire de défense solide
Un plaidoyer marqué par les talents de dramaturge de Sardou
Annexe : plan explicatif de Mes Plagiats !
Romain Piana

De l’auteur dramatique à l’homme de théâtre Sardou et l’image médiatique

Séquentialité, sérialité, multiplicité
Un récit médiatique légendaire
Diffusion médiatique et nouvelle auctorialité
Conclusion
Fedora Wesseler

La postérité commence-t-elle à la frontière ? Les pièces de Victorien Sardou en Allemagne

« Le dramaturge allemand des temps modernes le plus couronné de succès »
« Styliste de premier rang » ou « purin moral » ?
Le malheur d’être « un réaliste qui ne va pas jusqu’aux brutalités du naturalisme »
Sardou victime de l’historiographie littéraire
Jean-Marc Leveratto

La réception du théâtre de Sardou aux États-Unis

De la « play by Sardou » à la « Sardou play »
Le marché de la « Sardou play »
Les acteurs artistiques et les étapes du succès
La pénétration « sauvage » et l’établissement de la réputation au début des années soixante-dix
La popularisation de la « Sardou play » et son appropriation par la « matinée idol » (les années quatre-vingt)
Le fournisseur du « combination system » et l’instrument de la qualité internationale de la star (les années 90)
L’académisation de l’œuvre (la première décennie du XXe siècle)
Conclusion : Fin ou triomphe de la « Sardou play » ?
Alexandre Tchepourov

Sardou sur la scène du Théâtre Alexandrinsky de Saint-Pétersbourg

Patrie ! en Russie à l’époque de Staline
Nina Taylor-Terlecka

« Papa Sardou » en Pologne

Des stars de Pologne jouent Sardou dans le monde
De l’art dramatique à l’art théâtral
Les naturalistes et symbolistes polonais face à Sardou
Le déclin
Sardou, ancêtre du formisme ?