Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Théâtre populaire et représentations du peuple

 | 
Marion Denizot

Tensions mises à nu

Le Théâtre de la Révolution de Romain Rolland : versant esthétique du Théâtre du peuple ?

Marion Denizot

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Aborder l’œuvre de Romain Rolland oblige à une certaine humilité, tant elle est volumineuse. Citons, pour exemples, les huit pièces du cycle du Théâtre de la Révolution1 qui sera au cœur de mon article et les dix volumes du roman Jean-Christophe, publié entre 1904 et 1912 et qui vaut à Romain Rolland le prix Nobel de littérature en 1915. Le personnage lui-même mérite une étude attentive, car il a suscité des sentiments contradictoires, des attaques les plus violentes contre le pacifisme prôné pendant la Première Guerre mondiale, à un engouement national et international par toute une génération de jeunes intellectuels parmi lesquels on peut citer Roger Martin du Gard, Louis Aragon ou André Malraux.

Affronter Romain Rolland quand on questionne les enjeux du théâtre populaire est d’autant plus intimidant que son ouvrage Le Théâtre du Peuple serait considéré (de manière peut-être abusive, mais là n’est pas la question) comme « le bréviaire de tous les animateurs de théâtre de l’après Se...

Auteur

Maître de conférences en Études théâtrales au département des Arts du Spectacle de l’université Rennes 2-Haute-Bretagne. Diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris, ses travaux portent, d’une part, sur les héritages du théâtre populaire et, d’autre part, sur l’histoire des politiques et le fonctionnement des institutions théâtrales. Elle a publié en 2005 à la Documentation française Jeanne Laurent. Une fondatrice du service public pour la culture. 1946-1952, avec une préface de Robert Abirached. Elle est également l’auteur d’une synthèse issu d’un groupe de recherche coordonné par Spectacle vivant en Bretagne, intitulé Professeur d’enseignement artistique : personne ressource sur un territoire, Les Éditions de Spectacle vivant en Bretagne, 2009.

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540