Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

« Rien n'est plus drôle que le malheur »

 | 
Mireille Losco-Lena

Introduction. Rire quand même

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Un an après la mort de Molière, un jésuite du nom de Vieira prononçait à Rome un brillant et rhétorique Plaidoyer en faveur des larmes d’Héraclite (1674). Le texte prenait pour cible le comique et affirmait que, contrairement à ce que la comédie classique avait pu donner à croire, le rire n’était pas l’apanage de l’honnête homme, mais celui de la brute :

« Quiconque connaît bien le monde ne saurait ne pas pleurer, et si l’on rit ou si l’on ne pleure point, c’est qu’on ne le connaît pas. Ce monde, qu’est-il, sinon l’universel rendez-vous de toutes les misères, de toutes les souffrances, de tous les périls, de tous les accidents et de tous les genres de mort ? Et à la vue de cet immense théâtre, si tragique, si lugubre, si lamentable, où chaque royaume, chaque ville, chaque famille changent continuellement la scène, où chaque soleil qui se lève est une comète, chaque instant qui passe un désastre, et chaque heure, chaque instant, un millier d’infortunes ; oui, à la vue d’un tel spectac...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540