Version classiqueVersion mobile

Pratiques performatives

 | 
Josette Féral

Dispositifs

Du théâtrophone au théâtre pour extensions mobiles : présences à distance dans les téléscènes

C. Bardiot

Résumé

De plus en plus d’artistes déclarent « faire du théâtre » pour des dispositifs de présence à distance, qu’il s’agisse du réseau ou de nos extensions électroniques mobiles (téléphones portables, PDA, iPod). On peut regrouper ces différentes pratiques sous le terme générique de téléscène. Ces « scènes à distance » peuvent être soit des lieux numériques, comme des forums ou des environnements virtuels disponibles sur Internet, soit des lieux physiques, comme des plateaux de théâtre ou des cybercafés reliés par Internet, ou par un réseau créé pour l’occasion. La scène et la salle ne sont plus des entités circonscrites, mais éclatées, démultipliées, dispersées, leur nature et leur taille variant au rythme des connexions. Au théâtre, la co-présence est caractérisée par une absence de médiation (W. Benjamin). Or l’une des caractéristiques des téléscènes est justement l’absence de co-présence dans le hic et nunc de la représentation, avec pour corollaire la médiation : les spectateurs et les acteurs se rencontrent et communiquent entre eux par le réseau, par le biais d’interfaces numériques. La médiation serait synonyme d’une perte de présence : les acteurs seraient absents aux spectateurs, et chaque spectateur serait absent aux autres spectateurs. Dispersés aux quatre coins du monde, acteurs et spectateurs sont confrontés à un « drame des distances » qui permet de repenser aujourd’hui l’organisation spatiale de la scène et de la salle, de l’espace de l’action et de l’espace de l’écoute et du regard.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Si nous accordons la conscience, et tout ce qui nous distingue des objets, aux personnes qui nous entourent, aucun argument valable et sans réplique ne nous permettra de la refuser aux personnes créées par mon appareil. » Adolfo Bioy Casares, L’Invention de Morel, 1940.

De plus en plus d’artistes déclarent « faire du théâtre » pour des dispositifs de présence à distance, qu’il s’agisse du réseau ou de nos extensions électroniques mobiles (téléphones portables, PDA, Ipod…). On peut regrouper ces différentes pratiques sous le terme générique de téléscène. Les téléscènes sont des scènes en réseau. Ces « scènes à distance » peuvent être soit des lieux numériques, comme des forums ou des environnements virtuels disponibles sur Internet, soit des lieux physiques, comme des plateaux de théâtre ou des cybercafés reliés par Internet, ou par un réseau créé pour l’occasion. Les combinaisons de lieux numériques, hébergés sur des serveurs, avec des lieux physiques, sont multiples. La scène et l...

Auteur

Titulaire d’un doctorat sur Les théâtres virtuels, est chercheur associé au CNRS (laboratoire ARIAS) et maître de conférences à l’université de Valenciennes. Elle obtient, en 2005, la bourse de chercheur résident de la Fondation Daniel Langlois à Montréal pour une recherche sur le festival 9 Evenings, Theatre & Engineering. Elle contribue au projet international DOCAM (Fondation Daniel Langlois – Montréal) sur la documentation et l’archivage des œuvres d’art à composante technologique. De 2009 à 2010, en tant que directrice adjointe du Manège. mons/CECN (Belgique), elle coordonne deux projets européens (CECN2 et Transdigital), pilote de nombreux projets de formation et de résidences d’artistes autour des arts de la scène et des technologies et devient rédactrice en chef de la revue Patch, dont elle crée la ligne éditoriale. En 2010, elle fonde avec Annick Bureaud, Cyril Thomas et Jean-Luc Soret la plate-forme Nunc. En 2011, elle crée les Éditions Subjectile. Clarisse Bardiot intervient comme conférencière, consultante, directrice artistique ou éditrice pour diverses institutions et événements culturels.

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search