Version classiqueVersion mobile

Pratiques performatives

 | 
Josette Féral

Images et corps

Anatomia electronica ou le théâtre du corps et du média

I. Pluta

Résumé

Izabella Pluta explicite ici la notion d’anatomie électronique en analysant différents traitements du corps – en tant que matériau de la représentation – dans les spectacles intégrant les « nouveaux » médias. Elle distingue notamment deux mouvements principaux dans cette fabrique théâtrale du corps : « la théâtralisation d’un corps robotique et virtuel » – ou « théâtre du cyborg » – (Stelarc, Marcel-lí Antúnez Roca) et la mise en scène d’une « corporalité composite » (LeCompte, Lahmann, Ouramdane) à l’origine de ce qu’elle appelle l’anatomie électronique. Si les premiers augmentent le corps de prothèses technologiques (et finalement densifient la présence en chair et en os… et en métaux), la seconde joue davantage sur la représentation du corps – au croisement du réel et du virtuel – qui, elle, permet de mettre en avant la déréalisation du corps (images projetées, corps fragmentés) dans le processus même de mise en présence. Outre le fait que ces représentations du corps côtoyant (complétant ou remplaçant) les acteurs, danseurs ou performeurs en scène, invitent à interroger les ressorts de la représentation théâtrale (jeu de l’acteur, espace, temps, présence), elles soulignent également les traits d’une reconfiguration singulière du corps, qui se veut à la fois reflet, produit (et stratégie d’assimilation) tant de notre époque que de notre culture, toutes deux marquées par la médiatisation.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La scène multimédia est imprégnée par les mutations technologiques et devient un reflet fidèle du réel interférant avec le virtuel. Le corps s’y présente comme point central déjà en dehors du champ artistique. Il est le thème de nombreux débats théoriques tant sur le plan anthropologique interrogeant le paradigme posthumain, que sociologique analysant le phénomène de cybercommunautés. Le dualisme cartésien du corps et de l’esprit se trouve redéfini à travers les possibilités données par le cyberespace qui mènent vers un élargissement du corps physique et une redéfinition de la chair humaine. Dans ce contexte, le travail de Stelarc, performeur du body art, est emblématique et influence considérablement les artistes œuvrant dans le même champ de recherche artistique. En effet, dès les années 1980, Stelarc constate que le corps de l’homme est obsolète et se trouverait aux limites non seulement de sa physiologie mais également de la pensée humaniste. De cette manière, il rejoint la lign...

Auteur

Titulaire d’une thèse de doctorat consacrée aux relations de l’acteur et des nouveaux médias sur la scène (à paraître aux Éditions L’Âge d’Homme en 2011). Actuellement, elle est chercheuse associée à la Haute école de théâtre de Suisse romande – La Manufacture. Elle a enseigné à l’université de Lausanne et à l’université de Tours et a été responsable de plusieurs projets (« L’école du spectateur » à l’Arsenic, entre autres). Ses articles ont été publiés dans des revues spécialisées et dans des ouvrages collectifs. Elle est également membre du groupe de recherche Théâtre et intermédialité de la Fédération internationale de la recherche théâtrale, critique de théâtre et traductrice.

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search