Version classiqueVersion mobile

Pantomime et théâtre du corps

 | 
Arnaud Rykner

3. L'Europe du silence

Un apport belge à la pantomime fin-de-siècle : Pierrot Macabre de Théodore Hannon (1886)

Ingrid Mayeur

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans le courant des années 1880, la pantomime se transforme et cherche à renouveler ses thèmes et moyens d’expression. À Paris, ce petit genre dramatique avait connu dans la première moitié du XIXe siècle un certain succès grâce à Deburau et au théâtre des Funambules. Il tomba par la suite dans une léthargie qui devait durer plusieurs décennies.

Des auteurs comme Paul Margueritte, Joris-Karl Huysmans et Léon Hennique ambitionnèrent de relever la pantomime classique ; tout en conservant ses caractéristiques principales, ils y ont apporté des changements destinés à la moderniser et la remettre au goût du jour.

À Bruxelles, un auteur exploite en ce sens le personnage de Pierrot, mêlant adroitement éléments traditionnels et novateurs pour aboutir à une pièce tout à fait particulière.

Cet auteur, Théodore Hannon, participe activement à la vie littéraire belge. À la fois peintre, critique d’art et poète, il est l’un des fondateurs de la revue hebdomadaire L’Artiste, périodique engagé en fave...

Auteur

Assistante à l’université libre de Bruxelles.

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search