Version classiqueVersion mobile

Pantomime et théâtre du corps

 | 
Arnaud Rykner

2. Corps fantastiques, corps fantasmés

’Chand d’habits ! De 1832 à 1922, une pantomime spectrale ?

Frédérique Lansac

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une déclinaison de spectres

Que l’on se réfère au Spectrum latin – apparition effrayante d’un mort – ou à celui employé en optique par Newton, au XVIIIe siècle – images juxtaposées formant une suite ininterrompue de couleurs, et correspondant à la décomposition de la lumière blanche par réfraction ou par diffraction1 –, il semble bien que, ’Chand d’habits et ses différents avatars depuis 1832 soient intrinsèquement liés à la notion de « spectre » et à ce qu’elle implique dans le champ de la représentation.

En effet, cette pantomime (dont la première version a pour titre Le Marrrchand d’habits !) met en scène les retours successifs du fantôme de la victime de Pierrot, un marchand d’habits que le pauvre valet a tué pour lui dérober de quoi se vêtir dignement. Pour ce dernier, désirant entrer dans le monde et séduire la duchesse dont il est tombé amoureux, changer d’habits équivaut à changer de situation ; le meurtre de celui qui l’en empêche s’impose ainsi à lui. Cependant, tout au long...

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search