Versión clásicaVersión móvil

Opéra et fantastique

 | 
Timothée Picard
, 
Hervé Lacombe

4. Imaginaires

Mise en mots de l’infini musical, éloge de la fantaisie créatrice : les opéras fantastiques en littérature

Timothée Picard

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Il est de tradition, au sein de la critique spécialiste de la littérature fantastique, de considérer que celle-ci entretiendrait un lien privilégié avec le visuel, et non avec l’auditif. Michel Viegnes parle ainsi de la « précellence du paradigme optique à l’intérieur du fantastique1 », et certains, comme François Raymond et Daniel Compère, vont même jusqu’à avancer que « le fantastique musical n’existe pas2 ». Affirmation hardie, en vérité, qui suppose une appréhension problématique de l’idée, des moyens et de l’effet du « fantastique musical » en littérature.

On peut penser que cette affirmation repose sur deux données. D’abord l’idée que la littérature fantastique susciterait avant tout des images mentales, prises dans une dialectique entre représentable et irreprésentable, et que la musique, supposée défaillante sur le plan mimétique, n’en serait pas capable. Ce qui engendrerait une impossibilité au second degré dès lors qu’il s’agirait de rendre compte d’un fantastique musical e...

Autor

Maître de conférences en littérature générale et comparée à l’université Rennes 2 (membre de l’EA 3206 CELAM, groupe Phi), spécialiste de l’étude des relations entre littérature, musique et histoire des idées.

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search