Version classiqueVersion mobile

Opéra et fantastique

 | 
Timothée Picard
, 
Hervé Lacombe

3. XXe siècle

Quatre et quartes, le diable est à quatre chez Britten : fantastique et image du mal dans The Turn of the Screw

Gilles Couderc

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Parmi les opéras fantastiques du répertoire, le Tour d’écrou de Benjamin Britten, créé à Venise en septembre 1954, occupe une place de choix. Britten lit la fascinante nouvelle de Henry James en janvier 1933 après en avoir entendu une version radiophonique en juin 1932. « Merveilleusement impressionnant mais terriblement étrange et effrayant » note-t-il alors dans son journal1. Ce même jour, il achète la partition de poche de L’Amour sorcier de Manuel de Falla, histoire de possession et de revenants qui indique sa fascination pour les sortilèges nocturnes, les états hypnagogiques et les histoires de fantômes, – ce que confirment ses opéras. Dans le premier, Peter Grimes voit les fantômes de ses apprentis avant de sombrer dans la folie et disparaître dans le brouillard, antichambre de la mort. Lucretia entrevoit son sort pendant la scène onirique du rouet. Billy Budd rêve de sa mort au premier acte de l’opéra éponyme, et l’épilogue de Gloriana montre la reine Elizabeth vieillie, face...

Auteur

Maître de conférences en études anglophones à l’université de Caen. Il est l’auteur d’une thèse et de plusieurs articles sur les opéras de Benjamin Britten et continue d’explorer l’œuvre de ce compositeur. Il s’intéresse aux rapports entre musique et texte dans le domaine anglophone et à la construction d’une nouvelle identité britannique grâce aux musiciens anglais à l’aube du XXe siècle.

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search