Version classiqueVersion mobile

L’objet pauvre

 | 
Jean-Luc Mattéoli

Fictionnements

Chapitre VI. Les ethnographies imaginaires

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Et si nous ne trouvons pas suffisamment d’ethnographie dans nos musées, nous pouvons toujours en inventer. C’est un des grands thèmes de l’art contemporain depuis la guerre. »
Michel Butor1.

L’étude des fictionnements, c’est-à-dire des œuvres à leur point de rencontre entre l’Histoire, les créateurs et les spectateurs, exige de considérer le bricolage comme une activité concrète et une notion fondamentale dans le traitement des objets pauvres : c’est donc cet angle d’attaque plusieurs fois approché au cours de cette étude que l’on se propose d’adopter maintenant. N’est-ce pas dans cette activité, au fond, que les esthétiques du brut, de l’errance, du cirque et d’une certaine mémoire, semblent trouver leur fondement, puisque bricoler suppose de construire avec des restes du passé, voire du temps à l’état pur ? « Raviver les restes du relationnel », au sens très large du terme, est d’autre part l’un des objectifs que semblent s’être fixé les compagnies d’objet ou de rue : « Ce que je ...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search