Version classiqueVersion mobile

Galions engloutis

 | 
Pierre Frantz
, 
Isabelle Moindrot
, 
Florence Naugrette

Annie Ubersfeld (Besançon, 18 juin 1918 – Paris, 28 octobre 2010)

Pierre Frantz, Isabelle Moindrot, Florence Naugrette et Guy Rosa

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Annie Ubersfeld a eu deux vies. Au moins, puisque celle de son cœur, mouvementée, ne sera pas évoquée ici, et que celle de son œuvre dans les effets de la lecture, ou le souvenir de sa parole, reste inaccessible, dispersée qu’elle est en des milliers de consciences, et n’est de toute manière pas achevée. La première est pleine d’aventures, la seconde de travail ; mais les deux sont émaillées de voyages, encombrées d’élèves et peuplées d’amitiés qui passaient avant tout le reste ; elles sont aussi, toutes deux, empreintes de la même intensité fougueuse et de la même audace. – Un collègue lui donnait ce surnom claudélien : « L’Irrépressible. »

Venus de Cracovie, ses parents se sont installés à Besançon aux premières années du siècle. Sa mère est médecin – mais n’exercera jamais –, son père artisan fourreur. D’abord sans autre ressource que son travail, il accède vite à l’aisance, bientôt à la notabilité. Son frère, Jean Uebersfeld, son cadet de huit ans, fera une belle carrière d’unive...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search