Version classiqueVersion mobile

Galions engloutis

 | 
Pierre Frantz
, 
Isabelle Moindrot
, 
Florence Naugrette

La parole du cosmos1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le moment poétique chez Claudel comme chez d’autres auteurs dramatiques, c’est ce fragment de la durée pendant lequel le spectateur, délié pour un instant de l’urgence dramatique, s’éloigne de l’action et se trouve invité à construire, non plus avec les yeux du corps, mais avec ceux de l’esprit un tableau ou un récit, à qui nul scénographe ne donnera jamais forme, que nul ne montrera sur le plateau. Hypotypose2 ou scénario imaginaire, ce moment poétique s’éprouve d’abord comme un répit.

Une pause

Le drame s’arrête ; le héros n’est plus sollicité par une réponse immédiate à donner à un autre ou à l’action. Le héros rêve. Violaine murmure : « Comme c’est beau, une grande moisson ! » Prouhèze, seule dans la nuit de Mogador, voit en songe les îles du Japon : « Quelles sont ces îles là-bas, pareilles à des nuages immobiles et que leur forme, leurs clés, leurs entailles, leurs gorges rendent pareilles à des instruments de musique pour un mystérieux concert à la fois assemblés et disjoints. ...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search