Versión clásicaVersión móvil

Galions engloutis

 | 
Pierre Frantz
, 
Isabelle Moindrot
, 
Florence Naugrette

Alexandre Dumas père et le drame bourgeois1

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

A. Dumas est universellement connu : il est l’auteur des Trois Mousquetaires ; au théâtre, il est le père de ces pièces mélodramatiques, d’un romantisme échevelé qui s’appellent La Tour de Nesle et Antony, l’un des rares et indiscutables succès de public et d’argent du drame romantique, celui qui, malgré quelques grincements de dents, fut à peu près universellement accepté. Le « Holà, tavernier du diable ! » et le couplet des « grandes dames » dans La Tour de Nesle sont restés célèbres ; la Christine des années 1830-1831 est un drame historico-passionnel qui n’est pas sans mérite. Auteur de drames romantiques, donc : Antony, héros noir, est l’un des exemples les plus caractéristiques du « mal du siècle ». Il suffirait d’écouter l’auteur lui-même pour imaginer que Dumas dramaturge est une sorte de Hugo au petit pied, plus brillant par l’entente de la scène, moins remarquable par le style et par la « poésie », comme on dit.

Et si la réalité était différente ? Si Alexandre Dumas n’était...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search