Versión clásicaVersión móvil

Galions engloutis

 | 
Pierre Frantz
, 
Isabelle Moindrot
, 
Florence Naugrette

Le retour à Corneille au début du XIXe siècle1

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Après la relative désaffection dont souffrait Corneille au XVIIIe siècle, la situation se retourne et on le voit refleurir dès les premières années du siècle suivant. Le célèbre critique du Journal de l’Empire, Geoffroy, dira en 1806 :

Après un siècle presque entier d’indifférence et d’injustice, Corneille reparaît, aussi brillant que dans les plus beaux jours de sa gloire […]. Il semble que le destin de ce grand homme soit d’être plus vivement senti lorsque les esprits exaltés par les dissensions civiles sont plus disposés aux grands objets, aux idées graves et solides.

On ne saurait mieux dire. Le retour à Corneille est perceptible au succès que rencontrent les pièces dans ce qui est le théâtre des classiques, la Comédie-Française.

Une victime immédiate de ce succès, c’est le célèbre commentaire que Voltaire fit du théâtre de Corneille. Que pensait Voltaire ?

Comment a-t-on pu préférer à un homme tel que Racine, un rabâcheur de si mauvais goût, qui, jusque dans ses plus beaux morceaux...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search