Version classiqueVersion mobile

Eugène Scribe

 | 
Olivier Bara
, 
Jean-Claude Yon

3. Scribe dans l’histoire

Scribe, un camarade barbiste

Evelyne Thouvenot

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Eugène Scribe a été un camarade barbiste, pendant soixante-et-un ans. Il a suivi près de dix ans d’études au collège Sainte-Barbe, présidé deux distributions des prix, deux banquets, le Comité des anciens élèves, le Conseil d’Administration, il a été élu durant plus de dix ans au Comité (comme actionnaire de la Société) ; de nombreux barbistes furent ses amis proches ou ses collaborateurs ; il écrivit son roman Maurice, qui commence et se termine par une fête de la Sainte-Barbe, et parmi les six panneaux de Jules Héreau commandés pour sa demeure de Pigalle et illustrant les lieux marquants de sa vie, le deuxième au titre évocateur, Le Départ, le beau temps, représente l’entrée du collège. Une telle fidélité s’explique par l’histoire du collège Sainte-Barbe.

Situé sur la Montagne Sainte-Geneviève, à deux pas de la Sorbonne, entre les lycées Henri IV et Louis-le-Grand, Sainte-Barbe a été fondé en 1460. Passons par-dessus les siècles. À la veille de la Révolution, il y a deux Sainte-Bar...

Auteur

Secrétaire générale de l’Association Amicale des Anciens Barbistes (AAAB), fondée en 1820 et dont Scribe fut membre dès 1822. L’AAAB est la plus ancienne association d’anciens élèves de France.

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search