Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Eugène Scribe

 | 
Olivier Bara
, 
Jean-Claude Yon

2. Diffusion et réception critique

Victorien Sardou, héritier de Scribe ?

Aline Marchadier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Victorien Sardou est-il l’héritier de Scribe ? Du milieu du XIXe siècle à nos jours, la réponse semble avoir paru évidente. Dès ses premiers succès, Sardou est désigné comme le « successeur », l’« élève », le « disciple », le « rival » du dramaturge, ou son « pâle imitateur1 », selon la préférence donnée à l’un ou l’autre. Sardou n’est d’ailleurs pas le seul écrivain auquel on a attribué cette filiation, Scribe ayant inévitablement influencé tous les auteurs dramatiques de la génération qui lui a succédé. Mais le futur auteur de La Tosca et de Madame Sans-Gêne avait lui-même appelé cette comparaison en révélant au journaliste Albert Wolffque c’était après avoir assisté à la représentation d’Une chaîne qu’il avait décidé d’apprendre à construire des pièces de théâtre ; pour cela, il lisait le premier acte d’une œuvre de Scribe, puis tentait de trouver une suite et une solution à l’intrigue2. Cette anecdote, par la suite, fut souvent employée pour nier à Sardou tout talent propre.

Car ...

Auteur

Agrégée de lettres modernes et enseignante en lycée, travaille sur le théâtre du XIXe siècle. Après avoir contribué aux récents colloques sur Scribe, Feydeau, Labiche et Victorien Sardou, elle participe aux éditions des théâtres complets de ces deux derniers auteurs.

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540