Version classiqueVersion mobile

Eugène Scribe

 | 
Olivier Bara
, 
Jean-Claude Yon

2. Diffusion et réception critique

L’influence de Scribe dans les pays scandinaves

Antoine Guémy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comme l’écrivait René Doumic dans son ouvrage De Scribe à Ibsen : « C’est du théâtre de Scribe que tout est parti, car, outre que Scribe a longtemps régné en maître sur les auteurs et sur le public, c’est par réaction contre son autorité que se sont faites par la suite toutes les innovations : en sorte que, acceptée ou combattue, son influence s’est faite jusqu’aujourd’hui partout sentir1. » La Scandinavie n’a pas échappé à ce phénomène.

L’influence de Scribe sur le théâtre scandinave est un de ces serpents de mer de la recherche, sur lequel, curieusement, aucune thèse d’envergure n’a vu le jour – du moins en France2. Ce projet souvent annoncé, parfois initié3, semble avoir été constamment éludé. Force est de constater en tout cas que Scribe, de nos jours, ne fait plus recette. Tel n’était pourtant pas le cas au milieu du XIXe siècle. Les statistiques faites au sujet des pièces jouées sur les scènes scandinaves confirment que Scribe, que ce soit à Copenhague, à Christiania (Oslo), ou...

Auteur

Ancien élève de l’ENS de Saint-Cloud, agrégé d’allemand, se considère comme germaniste continental et scandinave. Il est l’auteur d’une thèse de doctorat portant sur l’écrivain suédois August Blanche, qui fut entre autres l’introducteur du vaudeville dans son pays. Il enseigne actuellement au Département d’études nordiques de la Sorbonne. Traducteur de l’allemand et du suédois, il a notamment traduit pour la scène le Bavarois Franz-Xaver Kroetz (co-traduction) et la Suédoise Sofia Fredén. Il a travaillé avec les metteurs en scène Dominique Pitoiset, Daniel Girard et plus récemment Édouard Signolet, avec qui il a co-signé (en compagnie d’Elsa Tauveron) une adaptation du conte d’Andersen La Princesse au petit pois, créée à la Comédie-Française en décembre 2013.

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search